Mafia 3 : test et présentation du jeu

Depuis le 7 octobre 2016, les fans du jeu FPS Mafia ont pu découvrir une troisième édition de la saga, la Mafia 3. En 1968, après la guerre de Vietnam, le héros du jeu Lincoln Clay revient à New Bordeaux. Laissé pour mort et envahit par le massacre de sa famille adoptive, il se lance dans une vengeance pour atteindre les mafieux italiens qui l’ont fait souffrir. Dans Mafia 3, on retrouve des thèmes engagés comme le racisme, la discrimination ou encore les contestations de la guerre de Vietnam, si ça vous inspire je vous conseil de visiter le site officiel en cliquant ici pour avoir encore plus de renseignements.

Mafia 3 : un excellent scénario

Comme la plupart des œuvres d’Hangar 13, Mafia 3 ne déçoit pas dans sa narration. Sur les trailers, on pense que Lincoln n’est rien qu’une brute épaisse, un personnage banal qui sert à tuer. Mais une fois le jeu pris en main on constate que son histoire est plus consistante. Sa quête de vengeance est entièrement justifiée du début à la fin du jeu. En plus, il n’est pas le seul à bénéficier d’un récit en béton. Les autres personnages qui remplissent l’histoire du jeu ont eu aussi été créés avec soin. Avec Mafia 3, les joueurs se mettent devant une réussite cinématographique. L’ensemble de la mise en scène et les spécificités de la licence Mafia ont été respectés.

Une réussite artistique

Hangar 13 excelle dans l’établissement de l’atmosphère du jeu. Leur modélisation de New Bordeaux laisse sans voix. En effet, chaque quartier qui compose cette ville fictive se présente sous leur meilleur jour. Dans le quartier français par exemple, on retrouve le charme, le dynamisme de la ville. Chaque joueur ressentira une sensation agréable en arpentant chaque ruelle. L’ambiance générale du jeu nous emmène dans le cadre pittoresque des années 60 aux Etats-Unis. Assez original pour un jeu vidéo, Mafia 3 démontre les grandes parades de Mardi gras comportant les cimetières suspendus, le bayou rempli d’alligator ou encore les bateaux à aube.

Les créateurs de Mafia 3 ont su raconter avec tact les histoires les plus lourds de l’époque. Au cours du jeu on peut remarquer que si le joueur vole une voiture dans un quartier aisé, les flics rappliquent en toute vitesse et en nombre. Mais essayez de refaire cette action dans le quartier des démunies. Vous verrez que les policiers ne se présenteront même pas.

Pour couronner le tout, la bande son de Mafia 3 est tout simplement exceptionnelle. Les musiques qui ont fait ces années sont présents notamment celles de Rolling Stones, Sam Cooke ou bien de Creedence Clearwater. En prime, on vit le contexte politique de l’époque de par les émissions radios qu’on peut entendre dans certaines parties du jeu.

Mais malgré l’efficacité du scénario et la fantastique atmosphère qui l’entoure on regrette la redondance des objectifs à atteindre. Même si le jeu est open-world les joueurs peuvent très vite se lasser de répéter à chaque fois ses missions sur chaque partie du jeu. L’ambiance mouvementée établi autour de Mafia 3 ne remplace pas les vraies expériences de jeu.

test-mafia-3