Donkey Kong un jeu sur Atari

Conçu par Nintendo en 1981, Donkey Kong signifiant littéralement « l’Âne Gorille », est un jeu vidéo d’arcade. C’est un des premiers jeux de plates-formes.

Généralités sur le jeu Donkey Kong sur Atari

Donkey Kong a connu une forte réussite commerciale en matière de Space Invaders. Ce jeu consiste à déplacer un personnage principal à travers quatre niveaux en esquivant des obstacles mobiles. Il est doté d’un scénario simple mais suffisamment développé pour l’époque.

En fait, Jumpman doit secourir sa bien-aimée en détresse, capturée par un gorille géant, Donkey Kong. Le scénario est inspiré fortement par la culture américaine, à travers les personnages de Popeye et de King Kong. L’énorme succès du jeu a incité les développeurs à faire des adaptations pour diverses consoles de jeux vidéo.

L’exploit de Donkey Kong se multiplie, ce qui fait le jeu une référence de la culture américaine. Actuellement même, les effets sonores de la version Atari 2600 sont parfois utilisés comme son de jeu vidéo générique dans les films ou à la télévision.

Le jeu se sert des graphismes et de l’animation pour définir les sentiments et les identités des personnages. En effet, Donkey Kong peut être reconnu par son sourire, habillé d’une salopette rouge, ce personnage est très commun au Japon. Lady est reconnue en tant que personnage féminin vêtue d’une robe rose et ayant des cheveux longs, un message « HELP! » s’exhibe fréquemment derrière elle. Certains travaux artistiques réalisés sur les produits ont donné aux personnages une apparence plus notable. Ce qui est le cas de Lady, par exemple, qui apparaît avec la même chevelure que l’actrice Fay Wray, avec une robe tailladée et des hauts talons.

atari-donkey-kong

Déroulement du jeu

Le personnage Donkey Kong incarne le méchant de l’histoire. C’est un animal domestique du charpentier Jumpman, signifiant littéralement l’homme sauteur, de la même lignée que Pac-Man et Walkman. Malmené par Jumpman le charpentier, Donkey Kong s’évade en séquestrant sa petite amie, originalement connue sous le nom de Lady.

Dans le jeu, le joueur incarne le rôle de Jumpman dans le but de libérer sa bien-aimée. C’est la première fois que le thème de la demoiselle en détresse apparaît dans un jeu vidéo, un concept qui par la suite sera devenu itératif dans l’univers vidéo-ludique. Le jeu se compose d’une succession de quatre écrans différents. Chaque écran présente 25 mètres de la construction que Donkey Kong a gravi.

Donkey Kong dispose des détails plus précis et parfaitement détaillés, il est connu comme étant un récit structuré. Le jeu retrace un schéma narratif très complet. Pour fournir une aventure plus intéressante, les développeurs de Donkey Kong ont fait appel à des cinématiques. En fait, le début du jeu est marqué par le gorille qui est en train de monter une double échelle d’un chantier en construction pour déposer Lady. Puis, il crée un grand tremblement au sol en le martelant fortement. La fin du périple est caractérisée par l’écrasement du gorille par terre, ce qui a permis à Jumpman et Lady d’être réunis de nouveau.

Chaque phase de ce jeu de plate-forme nécessite une certaine précision et patience afin de synchroniser la montée de Jumpman.